Mai 2021 Édito du joli mois de mai…

En mai, écris ce qu’il te plaît d’écrire.
Écris ce qui te plaît.
Lis ce qu’il te plaît de lire.
Lis ce qui te plaît.
S’il te plaît, lis et écris.

Le jardin d’écriture est là, juste là. Il y a toujours des portes pour entrer : grand portail, petite porte dérobée…
« Écris la porte fermée, corrige la porte ouverte » (1)
Jardin secret…

Coucher les mots sur le vélin qu’ils méritent, ils se lèveront et iront à la rencontre de qui les mérite.
Le passage de l'horizontalité de l'écrit à la verticalité de la lecture permet de devenir auteur.
Flâner sur les traces de celles et ceux qui ont déjà écrit.
Traîner dans la bibliothèque.
Musarder sur nos propres sentes d’écriture.
Rejoindre les ateliers où fleure bon l’encre de la création.
Aller… toujours ailleurs, en soi, hors de soi, aller, découvrir, espérer, cultiver, vivre en blanc, en noir ou en couleur… selon l’encre.
VIVRE !


(1) Stephen King "Écriture : Mémoires d'un métier"