« Eric »

Raphaëlle RAAB

Voilà longtemps
Que je n’ai plus de tes nouvelles
Z’ont nettoyé tout St Nizier
Qu’est même plus noire
Y’a bien des choses qui ont changé
Depuis c’vendredi soir
J’retrouve plus l’goût
Des glaces de chez Nardonne
On sait vraiment jamais
Ce que la vie nous donne
J’aimerais écrire un livre sur toi
Et t’le dédicacer
Qu’les gens s’demandent qui c’est c’type là ?
Qu’ils aient envie d’t’aimer
On était fait pour être amis
Si t’aimais les garçons
J’les préférais aussi
J’voudrais tellement te retrouver
Même juste une matinée
Pour rejouer les mômes crades
Et mater les garçons
À la terrasse des cafés
Lorsque tu m’apprenais
Qu’il y a des gens en face
Et qu’les adultes c’étaient
Seulement des carapaces
Marcher toute une après-midi
Marcher même juste un soir
Ça fait déjà 8 ans de soirs volés
Tu sais depuis qu’tu t’es flingué
Foutu virus qui vole tout c’temps de toi
Et puis ce s’ra un jour 10 ans
Un jour 20 ans un jour 30 ans de toi
Comment accepter ça ?
T’es mon meilleur ami
Personne n’a pu te remplacer
Ce titre, je n’arrive pas à l’redonner
J’ai l’impression de te l’voler
Maint’nant encore nos mondes se veillent
Je n’me souviens pas d’toi
J’te garde
Et quand j’me sens si proche de moi
Que j’me f’rais presqu’ des confidences
J’me dis qu’les gens meurent beaucoup trop
Surtout d’janvier jusqu’à décembre
Moi qui suis seule au monde et seule au ciel
J’me dis qu’si y’a quelqu’chose là-haut
T’y es sûrement, t’étais trop beau
Mais t’étais où l’année dernière ?
Et tes vacances, ton dernier livre ?
Et notr’ prochaine
Soirée Apollinaire
Saumon vodka
Et puis Malher?
Demain c’est sûr
J’te traîne au cinéma !
J’t’ai encore vu vers St Nizier
C’était tout toi
De dos…
De loin…

Les commentaires sont fermŽs !