« Couleur violette »

Vivi BERNARD

Pour toi, des mots

sur la page blanche
à l’encre violette.

 

Pour toi, de lourdes grappes mauves de lilas

gorgé de pluie
où j’ai piqué quelques iris de Hollande.

 

Pour toi aussi, ces longues hampes odorantes

de notre jeune glycine
bourdonnantes d’abeilles.

 

Et nos touffes de lavande…

J’en égrènerai les épis
pour parfumer nos armoires.

 

Pour toi surtout, cette confiture de figues violettes

saturées en sucre
et les premiers grains de raisins de notre Treille Muscate.
Ils éclateront dans ta bouche.

 

Pour toi encore, la violine des cieux de Chalencon

au soleil couchant
où se glissent des touches saumon
au-dessus de la vallée de l’Eyrieux.

 

Pour toi aussi, les reflets violets dans le creux de la vague

autour du catamaran sous les étoiles.

 

Pour toi enfin, le mauve de la montagne

qui vire au violet sur le désert du Sinaï…

 

Qu’importe si ce sont des mains violacées, rugueuses,

gercées par la vie qui continuent à te les offrir

n’est-ce-pas ?

 

Qu’importe puisque ces mêmes mains t’avaient tendu

un bouquet de violettes fraîchement cueillies
au début du printemps, sur les talus au soleil

n’est-ce-pas ?

Les commentaires sont fermŽs !